Entre Sciences et Croyances

Entre sciences et croyances

sous la dir. de Salomé Deboos

Les connaissances scientifiques, même dans les sciences exactes qui s’appuient sur des raisonnements in abstracto, ont toujours leur point de départ dans l’expérience du monde sensible. Elles partent d’observations, d’intuitions, de discussions, elles passent par une phase préalable de tâtonnements qui relève d’un “savoir-faire” attaché à certaines personnes qui le transmettent à d’autres. Les anthropologues, en particulier, constatent que des savoirs locaux et/ou autochtones, a priori considérés par la pensée occidentale comme des “croyances”, sont pourtant repris pour être formalisés (et appropriés) en “productions scientifiques”. A contrario, les connaissances scientifiques et techniques sont parfois “arrangées” par les cultures locales qui les réceptionnent, pour permettre leur assimilation à des pratiques existantes.

Comment s’opère la production de connaissances à prétention universelle, à partir de croyances particulières ? Comment, en sens inverse, les connaissances scientifiques nourrissent-elles de nouvelles croyances, ou l’aménagement de pratiques originales ? Et sur un plan pragmatique, les connaissances établies suffisent-elles à mobiliser l’action : pour agir, suffit-il de savoir, ou faut-il aussi croire ? C’est ce qu’explorent les contributions à cet ouvrage collectif, qui réunit des anthropologues, sociologues et philosophes des sciences, issus de deux univers de référence distants : l’Europe et l’Asie.

Salomé Deboos réunit dans cet ouvrage les travaux issus d’échanges entre des chercheurs en sciences humaines et sociales du CNRS et de l’Université de Strasbourg, d’une part, et de l’Academia Sinica  et de la National Chao Tung University de Taïwan, d’autre part.

 

Scientific knowledge, even in exact sciences reasoning in abstracto, always has its starting point in the experience of the sensory world. Science starts from observations, intuitions, debates; it goes through a preliminary trial and error process which is part of a “know-how” belonging to certain people who transmit it to others. Anthropologists, in particular, note that local and/or indigenous knowledge, a priori considered by Western thought as “beliefs”, are frequently taken up to be formalized (and appropriated) within “scientific productions”. Conversely, scientific and technical knowledge is sometimes “arranged” by the local cultures that receive it, to allow their assimilation to existing practices.

How do we produce universal knowledge from particular beliefs? How, on the other hand, does scientific knowledge feed new beliefs, or the development of original practices? And, on a pragmatic level, what is necessary to mobilize action? Is it enough to know, or must we also believe? This collective work explores these questions, with the contributions of anthropologists, sociologists and science philosophers, from two distant universes: Europe and Asia.


Version papier : à paraîtreTélécharger
Télécharger "Entre Science et Croyance" - gratuitTélécharger "Entre Science et Croyance" - gratuit

Collection : Confrontations

Parution : juin 2020

ISBN papier : 978-2-490874-16-3

Nombre de pages : 210

Dimensions : 23 cm x 15 cm


ISBN eBook PDF : 978-2-490874-17-0

L'auteur

Salomé Deboos

Salomé Deboos

Salomé Deboos est anthropologue spécialiste des islams des périphéries dans l’Himalaya, et Maître de conférences à l’Université de Strasbourg. Elle poursuit ses recherches sur les Mondes Indiens dans le cadre du laboratoire Sociétés, Acteurs, Gouvernements en Europe (UMR 7363 SAGE, Université de Strasbourg & CNRS). Elle est également chercheure associée au Centre d’Études Himalayennes (UPR 299, CNRS).