Là-bas sont les dragons 1. L'Herlequin

1410. La bataille de Tannenberg, aux confins du Saint-Empire, amorce le déclin des chevaliers teutoniques. Les lignes se déplacent. Les barbares de jadis sont devenus chrétiens, et ne donnent plus aux conquêtes l’excuse de la croisade. Autant dire que l’ennemi est un voisin, un presque semblable. Où sont ces créatures fabuleuses que les cartes du monde, rassurantes, désignaient comme monstrueuses mais lointaines : Hic sunt Dracones, « ici sont les dragons » ? Pour Tilmann, jeune palefrenier en la commanderie de Cologne, cet « ici » est un « là-bas » qui l’appelle. Mais à l’aube de temps nouveaux, la terre est devenue ronde et sans bords. Le lieu le plus lointain que je puisse atteindre demain, n’est-il pas celui où je me trouve aujourd’hui ? Y a-t-il d’autres confins à explorer, d’autres dragons à rencontrer, que ceux que je découvre en moi-même ?

Collection :

Parution : septembre 2019

ISBN papier : 978-2-490874-00-2

Nombre de pages : 214

Dimensions : 20 cm x 13 cm


ISBN eBook PDF : 978-2-490874-01-9

L'auteur

Patrick Schmoll

Patrick Schmoll

Patrick Schmoll est docteur en psychologie et diplômé de sciences-po et d’histoire. Ingénieur de recherches au CNRS, il a été rédacteur en chef de la Revue des sciences sociales jusqu’en 2014. Il poursuit depuis plus de vingt ans un travail de recherche en anthropologie, sur la médiation du lien social par les nouvelles technologies (communautés virtuelles, construction en réseau du soi et de l’autre, rencontres en ligne, ludicisation du social par les jeux vidéo). Il a contribué à la structuration, autour de la revue Sciences du Jeu, du champ des « game studies » francophones. Par ailleurs acteur de l’innovation, il a participé à plusieurs projets de jeu vidéo et de serious games, a co-fondé la société Almédia et conseille actuellement le studio Ernestine. Depuis 2015, responsable valorisation-innovation de son laboratoire, il accompagne les jeunes chercheurs en sciences humaines et sociales qui souhaitent se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise.

Auteur de plusieurs essais, dont une série d’études consacrées à la figure de la “Société Terminale”, il livre ici un premier roman, à entrées multiples : fiction historique, mais aussi réflexion sur la passion amoureuse et sur l’écriture créatrice de mondes.